WordPress comme CMS : Partie I

Je suis un fan de WordPress que j’utilise depuis un bail (c’était une version 1.x me rappelle plus trop…) qui fut une révélation après des années de PHPNuke (oui désolé c’est ce qu’on avait en 1999/2000) et quand tout le monde ne parlait que de dotclear. Je suis également spécialement fan du backoffice depuis la version 2.7 qui est à mon avis un modèle du genre en ergonomie et pensé pour les utilisateurs (ceux qui sont sous SPIP me comprendront !) !

En plus WordPress est aux plateformes de blogging/CMS ce que l’iPhone est au monde du smartphone : quelque soit le besoin, il y a désormais un plugin (bien fichu) pour cela !

C’est donc naturellement que j’ai demandé à mon agence préférée de laisser tomber SPIP pour la création du site de ma marque de biberons sans bisphénol A fabriqués en France : Cloud

Je suis très satisfait du résultat, et c’est un régal à mettre à jour. Voici un peu comment c’est construit si le coeur vous en dit de monter votre site corporate (ou autre) avec WordPress comme CMS.

Pour commencer un WordPress bien frais (genre un 2.8.5 à ce jour, 2.9 très bientôt) avec les plugins suivants :

  • l’indispensable : All in One SEO. Même si WordPress n’est pas trop mal niveau SEO à la base, celui-ci vous donnera un contôle fin des titres, descriptions, keywords (mais bon pas la peine de se fatiguer avec ça c’est has-been), … et ce, page par page et post par post.
  • le deuxième indispensable : Google XML Sitemaps un plugin qui va générer votre sitemap et le (re)soumettre automatiquement à chaque mise à jour du site sur : Google, Yahoo, Bing et Ask. Un must have couplé à un compte ‘webmaster tools’ chez Google, Yahoo et depuis peu Bing pour savoir comme votre site est ‘vu’ de ces moteurs.
  • si vous souhaitez faire votre site en plusieurs langues, j’ai été convaincu de ce plugin très bien ficelé : WPML Multilingual CMS qui travaille à la fois sur les pages, les posts et même les commentaires !
  • ensuite pour savoir comment tourne votre site, je vous conseille Google Analyticator que j’ai découvert il y a peu et qui a remplacé le précédent plugin que j’utilisais. Je l’aime bien car il utilise l’API GA et vous ressort la liste des sites une fois votre login/pass google rentré. Plus de confusion possible avec les UA-xxxxxx-x si vous avez plusieurs sites sur GA. Et cerise sur le gâteau, ce plugin rajoute un vue simplifiée des stats sur le dashboard !
  • vous aurez un flux RSS à offrir ? Créez vous une URL Feedburner et collez-là sur le plugin FD Feedburner et vous saurez combien d’abonnés vous avez, combien de clics, …
  • pour ordonner vos pages plus simplement en AJAX : pageMash et ainsi présenter le menu comme bon vous semble sans passer par la fastidieuse mise à jour de chaque page et de son numéro d’ordre !
  • parfois vous souhaitez que lorsque l’on clique sur un élément de la racine du menu, ça soit le premier élément du sous-menu qui soit utilisé ou bien avoir une page qui pointe vers un lien extérieur : Page Links To fera ça très bien pour vous !
  • inversement il y a des pages que vous ne voulez pas dans le menu (genre une définition, les mentions légales, …) là encore il y a un plugin pour ça : Exclude Pages qui ajoute une checkbox pour l’inclure ou non sur le menu généré par WordPress
  • après il vous faut un formulaire de contact. J’ai bien aimé Contact Form 7 qui plus est, est compatible avec WPML cité plus haut (cf ce tuto chez WPML)
  • ensuite vous voudrez surement sortir des polices Arial/Verdana/… pour vos titres ? J’aime bien la solution Cufón et là encore il y a des plugins. J’ai pris celui-ci : WP-Cufón qui est assez basique, mais efficace ;-)
  • puis éventuellement deux ou 3 bricoles comme PHP Code Widget ou encore Clicky si vous avez un compte chez eux (j’ai c’est génial pour le suivi en temps réel et sur l’iphone, un bon complément à Google Analytics)
  • et pour finir rien une petite newsletter avec le plugin éponyme qui comprend un formulaire d’inscription avec validation de l’inscription par mail, ainsi qu’un module pour envoyer les mails (personalisables avec le champ nom saisi à l’inscription)

Et ensuite pour faire un beau thème, nous sommes parti de la base fournie par SandBox : Sandbox fournit une base PHP et si vous savez faire du beau CSS, ce ‘thème’ est pour vous.

La suite au prochain épisode ! En espérant que cela puisse servir à qq uns d’entre vous qui hésitent ! Allez vois le résultat sur : http://www.biberons-cloud.fr/

2 comments

  1. Sympa comme tuto ca reprend les bases :)

  2. Moi le premier j’ai d’abord pensé me diriger vers Drupal ou Joomla. En fait j’ai épluché des tonnes d’info sur ces 2 CMS là ! Tout ça pour finir par comprendre que, pour mes besoins, WordPress était le CMS parfait : suffisamment évolué pour faire à peu près tout (avec les bons plug-ins effectivement…) mais tout sauf une usine à gaz.

    Je suis pleinement satisfait de mon choix…

Laisser un commentaire

Additional comments powered by BackType